FAQ
FAQ

Notre Conseil: Identité et historique

Un bref historique de notre conseil scolaire.

  • 1982: L’Article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés reconnaît le droit aux francophones vivant en milieu minoritaire le droit de faire instruire leurs enfants dans des établissements publics de langue française aux niveaux primaire et secondaire;
  • Mars 1990: Un jugement de la Cour suprême (Cause Mahé) reconnaît le droit aux membres de la minorité de langue française de gérer l’éducation de leurs enfants;
  • Septembre 1990: Ouverture de l’École du Sommet à Saint-Paul;
  • Septembre 1991: Ouverture de l’École Voyageur à Cold Lake;
  • Septembre 1992: Ouverture de l’École Beauséjour à Plamondon;
  • Novembre 1993: Suite au jugement de 1990, l’Alberta modifie sa Loi scolaire et promulgue la Loi 8 qui remet à la communauté de langue française la gestion de son propre système scolaire;
  • Mars 1994: Un arrêté ministériel donne le droit aux parents d’élirent les conseillers scolaires qui gèrent les écoles francophones. Les premiers élus dans le Centre-Est sont: Messieurs Vital Ouellette, Guy Palin, Léo Piquette et Jacques Bellerive;
  • Septembre 1994: Ouverture de l’École des Beaux-Lacs à Bonnyville;
  • Mai 1996: Élection partielle pour remplacer le conseiller démissionnaire Jacques Bellerive. Ernest Piquette est élu;
  • Octobre 1998: Léo Piquette, Murielle St-Arnault, Roger Pellerin, Ernest Piquette et Guy Palin sont élus conseillers scolaires
  • Décembre 2001: Suite à des changements à la Loi scolaire albertaine, les conseils scolaires francophones conservent leur désignation de conseils composés à l’exclusion de la région de Calgary qui compte un conseil scolaire francophone catholique et un conseil scolaire francophone public.
  • La Loi oblige les conseils scolaires à procéder à la désignation de leurs écoles.
  • Mai 2002: Léo Piquette, Murielle St-Arnault, Réginald Roy, Ernest Piquette et Guy Palin sont élus conseillers scolaires. Murielle St-Arnault représente les intérêts des parents non-catholiques;
  • Janvier et février 2003: Les quatre écoles du Conseil scolaire sont désignées catholiques. Toutes les quatre accueillent cependant des élèves de différentes confessions religieuses;